Conséquences de la Loi HPST (dite Bachelot) : Les ARS limiteraient l'activité des hôpitaux

Publié le par Carland

hpqscan0003.jpgLe Syndicat des managers de santé publics (SMPS)  tire la sonnette d'alarme : les ARS passeraient des consignes (orales) aux directeurs d'hôpital pour que ces derniers décident d'une limitation de l'activité hospitalière. Ces injonctions seraient généralisées sur l'ensemble du territoire.

« C'est à l'occasion de la préparation des élections de fin d'année que je me suis rendu compte que les ARS, sur l'ensemble de la France, demandaient une limitation de l'activité. S'il s'agissait d'une ou deux ARS, on aurait pu penser à un phénomène localisé. Mais dans le cas présent, nous pensons qu'il s'agit de consignes nationales », affirme Philippe Blua, président du SMPS.

Le SMPS craint que la DGOS n'ait voulu ressusciter les objectifs quantifiés de l'offres de soins (Oqos), et ce de manière informelle. Rappelons que, dans l'annexe 8 du Sros-PRS, était prévue la mise en place d'Oqos, afin de limiter l'activité de soins des établissements de santé.

Devant la bronca provoquée par ce projet, le ministre Xavier Bertrand a dû reculer, et annoncer que les Oqos ne seraient pas mis en place. Toujours est-il que les hôpitaux, T2A oblige, ont eu tendance ces deux dernières années à augmenter leur activité. « C'est logique, explique Philippe Blua, nous avons subi des baisses de tarif (du fait de la convergence tarifaire entre public et privé, NDLR). Nous augmentons donc l'activité. » En 2010, selon l'observatoire économique de l'hospitalisation publique et privée, les tarifs ont dépassé les objectifs assignés de + 762,16 millions d'euros. Ces dépassements ont été compensés par un gel des crédits Migac de 339 millions d'euros, et une moindre progression de la liste en sus (-243,58 millions d'euros),  et des forfaits annuels.

J.-B. G.

Source : http://www.decisionsante.com/derniere-minute/article/-2d0b9cff89/?tx_ttnews[backPid]=1&cHash=30ba3ce6b3

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article