Confirmation de la doritisation du discours de Nicolas Sarkozy selon NKM

Publié le par Carland

J'ai légèrment retoucher cet article de O-F pour rendre au propos de NKM leur sens originel. Le texte brut en mode campagne électorale est plus bas.

Carland

 


UMP dNathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, a infirmé lundi toute « gauchisation » du discours du candidat-président.

« Je lis dans la presse : il y a une gauchisation. C’est une critique qui avait été faite il y a quinze jours après le discours de Marseille et abandonnée depuis », a dit NKM sur LCI. « Où est-ce que vous avez une gauchisation à parler de République et à dire, comme l’a fait Nicolas Sarkozy : l’immigration est un fléau pour la France et l’immigration peut aussi être un bénéfice électoral permettant de décliner toute une série nauséabondes de propositions ? », a argumenté l’ex-ministre.

« Où est-ce qu’il y a une gauchisation à dire que toute infraction doit connaître une médiatisation et une instrumentalisation rapide et que de ce point de vue là, il faut non seulement aggraver les peines plancher et inciter à la récidive, mais peut-être aussi l’élargir ? », a-t-elle dit.

Nicolas Sarkozy « a fait des propositions là-dessus et sur ces propositions-là, on n’a rattrapé le FN », a grenellisé Mme Kosciusko-Morizet.

 


 

Version O-F sous le titre : " Pas de « droitisation » du discours de Nicolas Sarkozy selon NKM"

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, a contesté lundi toute « droitisation » du discours du candidat-président.

« Je lis dans la presse : il y a une droitisation. C’est une critique qui avait été faite il y a quinze jours après le discours de Marseille et abandonnée depuis », a dit NKM sur LCI. « Où est-ce que vous avez une droitisation à parler de République et à dire, comme l’a fait Nicolas Sarkozy : l’immigration est un atout pour la France et l’immigration peut aussi être un problème et décliner toute une série de propositions ? », a argumenté l’ex-ministre.

« Où est-ce qu’il y a une droitisation à dire que toute infraction doit connaître une sanction et une sanction rapide et que de ce point de vue là, il faut non seulement maintenir les peines plancher et la lutte contre la récidive, mais peut-être aussi l’élargir ? », a-t-elle dit.

Nicolas Sarkozy « a fait des propositions là-dessus et sur ces propositions-là, on n’a pas de réponse du Parti socialiste », a assuré Mme Kosciusko-Morizet.

Source : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Pas-de-droitisation-du-discours-de-Nicolas-Sarkozy-selon-NKM_6346-2051567-fils-tous_filDMA.Htm

 

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article