Communiqué du NPA. AP-HP : la lutte paye.

Publié le par Carland

6778_image.jpgL'occupation du siège de l'AP-HP par une centaine de syndicalistes de l'intersyndicale, la grève du 12 mars, les mobilisations du personnel, comme à l'hôpital de Limeil-Brévanne, ont abouti à un premier recul : la direction de l'AP-HP s'est engagée à suspendre l'application du plan de restructuration le temps de la négociation.

De 3 à 4000 suppressions d'emplois d'ici 2012, des fermetures d'hôpitaux, des fusions de services et en conséquence une diminution de l'offre de soins à l'hôpital public pour les malades sont en jeu à travers ce plan de restructuration-destruction du service public hospitalier.

Bien sûr, sur le fond, rien n'est gagné définitivement. Mais, le chemin est tracé.

Pour faire échec aux réformes libérales de Sarkozy, c'est la mobilisation unitaire, la lutte résolue et déterminée des personnels, des patients, de toutes les organisations attachées à la défense et à l'amélioration de l'hôpital public qui seront déterminantes.

Pendant les négociations, soyons vigilants et mobilisés.

Le 13 mars 2010.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article