Communiqué de ReSF : SOLIDARITE, FINANCIERE AUSSI, AVEC LES TRAVAILLEURS SANS PAPIERS EN GREVE

Publié le par Carland

moton8La réunion nationale du Réseau Education sans frontières qui s’est tenue les 23 et 24 janvier à Metz en présence de représentants d’une trentaine de départements exprime sa solidarité entière aux sans papiers en grève. Avec eux, RESF exige la régularisation des étrangers en situation dite irrégulière qui ont un emploi. Ceux que l’on appelle sans papiers sont en réalité des femmes et des hommes qui travaillent utilement et souvent dur, qui, pour certains ont une famille ici et des enfants scolarisés, qui, pour les autres apportent à leur famille restée au pays une aide cent fois plus efficace que celle prétendument fournie par les gouvernements des pays riches.

Pourtant, depuis maintenant plus de trois mois, en application de la politique inhumaine voulue par le président de la République, Monsieur Besson refuse de les entendre. Selon lui, ils doivent rester pieds et poings liés entre les mains de patrons qui, souvent, les surexploitent.

Le RESF est l’une des onze associations et syndicats qui soutiennent activement le mouvement. Il appelle au renforcement et à la multiplication des collectifs de soutien à la grève des sans papiers.

La solidarité doit s’exprimer aussi par un soutien financier à des travailleurs souvent mal payés et qui font grève depuis trois mois. Le RESF appelle  toutes celles et tous ceux qui sont attachés au respect du droit du travail et aux droits de l’homme à participer à la collecte de fonds en solidarité avec les grévistes. Particuliers, élus, personnalités mais aussi organisations doivent mettre publiquement la main à la poche. Pour aider les grévistes mais aussi pour condamner l’acharnement du gouvernement.  La réunion nationale du RESF décide de verser une somme de 10 000 € aux grévistes.

Le gouvernement doit prendre ses responsabilités. Il doit faire le nécessaire pour que les travailleurs sans papiers bénéficient du droit du travail. Ils doivent donc, d’abord, obtenir un titre de séjour.

Contacts : Clotilde Maillard 06 73 79 84 77 Armelle Gardien 06 89 49 48 47 Richard Moyon 06 12 17 63 81

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article