CGT Marseille : solidarité avec le camarade Alexandre ROSSI

Publié le par Carland

DECISION INACCEPTABLE

Aujourd’hui notre camarade Alexandre ROSSI de la réparation navale était convoqué au tribunal.

Cela fait 14 mois qu’il occupe son entreprise avec d’autres salariés et leur syndicat CGT !

14 mois pour obtenir un repreneur, des négociations et envisager une reprise dans les semaines à venir. Une reprise de la réparation navale à Marseille où tout le monde s’accorde à dire qu ‘elle est nécessaire, mais où seuls les salariés ont décidé d’agir pour changer la donne.

Ils ont raison leur lutte est légitime !

C’est pour cela que la décision qui est tombée au tribunal est inacceptable.

6 mois de prison avec sursis et 1500€ d’amende.

C’est trop lourd, beaucoup trop lourd !

Quelle sanction pour Boluda l’ancien patron de la réparation navale qui a laissé l’ensemble des salariés sur le carreau ?

Y aurait-il une justice pour les uns et une pour les autres ?

devant le tribunal ce sont des délégations de nombreuses entreprises du département qui étaient présentes, elles avaient 2 dénominateurs communs :

1/ elles sont en lutte, 2/elles sont toutes confrontés à la criminalisation de l’action syndicale.

De là à penser que la seule réponse du Patronat et du gouvernement aux exigences des salariés c’est de faire passer les salariés qui agissent pour des criminels, des voyous… le pas est franchi aujourd’hui avec cette décision de Justice.

Autant que les choses soient claires pour tous, ils ne nous feront pas taire !

C’est ce que nous avons criés devant le Palais de Justice et que nous allons continuer à faire vivre dans toutes les entreprises du département.

Pour l’emploi, les salaires, la retraite Nous appelons les salariés à se rassembler A s’organiser et à agir

HALTE A LA CRIMINALISATION DE L’ACTION SYNDICALE DE PARTOUT FAISONS ENTENDRE NOS EXIGENCES !

http://www.udcgt13.fr/spip.php?article1399

Souirce : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article100451

Publié dans Répression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article