Centre interrarmées de Brest. Délocalisation à Lille ? Morin, les salariés ne sont pas des pions !

Publié le par Carland


Depuis lundi, le centre d'administration ministériel des indemnités de déplacement (Camid) de Brest est paralysé. Les agents civils qui y travaillent craignent de voir le centre délocalisé à Lille.

Ça barde au tout nouveau centre d'administration ministériel des indemnités de déplacement (Camid) de Brest qui regroupe une centaine d'agents civils et de militaires. Créé par décret en janvier dernier, ce centre prévu pour rembourser les frais de déplacements et de déménagement de l'ensemble des forces armées connaît une montée en puissance jusqu'en 2012 où il devrait fonctionner avec 330 personnels administratifs.

La note interne rendue publique


C'est une note officielle qui a mis le feu aux poudres. Cette note émanant du directeur adjoint du cabinet civil et militaire du ministère de la Défense, Jean-Paul Bodin, évoque la possibilité de déménager ce centre à Lille, afin de pallier la disparition d'un centre administratif de l'armée de terre. Les agents lillois manifestent leur mécontentement depuis des semaines. Le ministère entend ainsi éteindre l'incendie dans le Nord. Mais finalement, c'est un impressionnant brasier qui a démarré à Brest depuis lundi. Le maire et les élus municipaux sont montés au créneau. La députée de gauche Patricia Adam est sur le pont, alors que son homologue à droite, Marguerite Lamour, également chargée des questions de Défense, sort les avirons et s'appuie sur la parole du ministre au printemps 2009. Des agents ont commencé à arriver de toute la France pour travailler à Brest. Devront-ils plier bagages à nouveau? Le décret a pourtant été publié. Les amiraux se sont emparés du dossier et laisseront difficilement s'envoler ce service-maison qui donnait entière satisfaction, et est même envié des autres corps d'armée. La réunion reportée du 22 au 26mars au ministère de la Défense s'annonce houleuse. Autre motif d'inquiétude à Brest pour une quinzaine de personnels civils de l'hôpital interarmées. Ils viennent de recevoir des propositions nominatives de départ du ministère de la Défense vers l'Intérieur. Ils manifestent aujourd'hui à 14h.

  • Stéphane Jézéquel

Publié dans Manifestations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article