Celui qui doutait

Publié le par Carland

4882726452_d35af18533.jpg- Si tu savais comme tu peux être casse couilles par moments. Autant le dire : tout le temps !

- A ce point ? Au fait pourquoi ?

- Ah voilà, tu commences par dire pourquoi...

- Ben ouais et pourquoi ?

- T’es chiant. C’est plus fort que toi. Il faut toujours que tu répondes par une question au lieu de répondre.

-Ben ouais mais ou est le problème ?

- T’es vraiment trop pénible. Y' a pas moyen de causer, il faut toujours que tu fasse une question au lieu de répondre...

- Ben ouais et alors ?

 - Tu vois tu recommence avec tes questions à la con. Le problème avec toi c'est que tu dis jamais rien, que t' es sûr de rien, que si on te demande si ça va tu répond : bof on fait aller ! C'est pas des réponses ça. Merde !

- Ben ouais et c'est ça qui t'énerve ? Je suis pas livreur de solutions moi !

- Oh je vais t'en coller une à force !

- Mais tu veux quoi à la fin ? Que je t'emmène dans mon désert ? Que je te noie dans ma solitude ? Que je t'abrutisse de faux semblants ? Que je te parle de ce que tu ne veux surtout pas entendre ? Et quoi encore ?

- Mais heu...

- Y'a pas de "mais heu". Fini les questions. Tu veux des réponses à tout prix, tu en auras une. Tu veux que je t'entraîne sur mon chemin, il s'appelle labyrinthe, je le construis jours après jours, vices par vices. Et, si un doit s'en sortir ce sera moi. Il n'y a qu'une porte à l'entrée comme à la sortie. Tu veux encore me suivre ?

- Ah tu vois tu fini toujours par une question. T'es trop sûr de toi je crois !

 - Oh putain, je me demande si je vais pas t'en coller une. Ou t'envoyer faire un bout de chemin. J’hésite ?

- Pfffffffffff, c'est plus fort que toi. Tu vois !

 - Ca te dit un petit bout de chemin ?...

 Des deux l’un est revenu. Celui qui ne doutait pas ou celui qui doutait ?

Publié dans Coups de gueules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article