Carte scolaire 2010-2011. Le jour de vérité (Le Télégramme)

Publié le par Carland

La version presque définitive de la carte scolaire 2010-2011 du 1erdegré (maternelle et primaire) finistérien devrait être rendue publique, aujourd'hui, à l'issue d'une instance paritaire prévue à 14h.

Les syndicats enseignants FSU, CFDT, FO, Sud et l'Unsa envisagent de siéger, cet après-midi, au comité technique paritaire, à l'issue duquel l'inspection académique (IA) du Finistère pourrait rendre publique la carte scolaire 2010-2011 du 1er degré. Hier, comme prévu, ils ont boycotté le premier rendez-vous. Deux raisons à cela: «Le manque de temps pour effectuer un travail responsable sur les propositions de l'IA, alors que nous avions demandé à différer la séance», a assuré Loïc Balouet (Sgen-CFDT).

Le CDEN a eu lieu


«Il nous paraissait irréaliste de devoir discuter en deux heures sur des dizaines de situations de fermetures ou d'ouvertures de postes, alors que l'instance politique, le Conseil départemental de l'Éducation nationale (CDEN), était programmée dans la foulée», a pointé Guy Barré(FSU/SNUipp). Le CDEN s'est bien réuni, hier après-midi.

Autour de la table:des élus, représentants de parents d'élèves, syndicats (CGT en plus et Unsa en moins), délégués de l'Éducation nationale(DDEN), de la Ligue de l'enseignement (etc.) et des représentants de l'État. Les enjeux? L'émission d'un avis consultatif sur une carte scolaire non aboutie dans le 1erdegré, et des propositions déjà entérinées dans le second degré (collèges). Les syndicats entendaient y interpeller les élus et le préfet «sur la baisse des moyens, de la maternelle au lycée».

Un constat dénoncé samedi, lors d'une manifestation à Quimper (Le TélégrammeDimanche). Dans le 1er degré, syndicats et partenaires critiquent le déséquilibre entre les fermetures(44) et les ouvertures de classes (28) envisagées, le glissement de dix postes de remplaçants vers des décharges de direction ou les nouveaux coups portés à l'enseignement spécialisé. Autre inquiétude: l'accueil des moins de 3 ans. La rentrée se traduirait par «1.066 élèves de 2 ans en moins, après moins 432 dans le public et le privé en 2009», selon Jean-Pierre Kergourlay (DDEN).

24 votants, zéro pour

De son côté, Daniel Ravasio (FSU) a regretté la situation dans le second degré: «Dans les collèges, deux postes en plus pour 183 élèves en plus, mais en réalité 13 postes fixes en moins compte tenu du saupoudrage des affectations. Dans les lycées, 24 postes en moins pour une baisse de 118élèves». À l'heure du vote en CDEN, les cinq organisations syndicales présentes, les délégués desDDEN et de la Ligue, soit onzevoix, ont rejeté les propositions de l'IA, six élus se sont abstenus et les sept parents(FCPE) ont refusé de voter.


Carte scolaire 2010-2011 dans le Finistère. Aucune voix favorable aux propositions de l'inspection

29 mars 2010 à 21h25 -

Les propositions de l'inspection académique pour la rentrée 2010-2011 n'ont pas recueilli la moindre voix, lundi 29 mars, lors d'un conseil départemental de l'éducation nationale.

 

Les 9 membres des organisations syndicales présentes (FSU, CFDT, CGT, FO, SUD), les deux représentants des délégués de l'Education nationale et de la Ligue de l'enseignement, soit un total de 11 voix, ont rejeté les mesures provisoires de la carte scolaire du premier degré et les mesures entérinées de celle des collèges.

Par ailleurs, 6 élus (collectivités locales) se sont abstenus et les 7 parents (FCPE) ont refusé de prendre part à ce vote strictement consultatif. La version presque définitive de la carte scolaire 2010-2011 du 1er degré (maternelle et primaire) devrait être rendue publique, mardi 30 mars, à l’issue d'un ultime round de négociations entre l'administration et les syndicats enseignants.

Celui-ci devrait intervenir, à partir de 14 h, lors d'une réunion du comité technique paritaire. Une instance, elle aussi consultative, boycottée par les syndicats lundi matin.

Source : http://npa29quimper.over-blog.fr/

Publié dans Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article