Carhaix. ADMR du Poher. L'association en redressement judiciaire

Publié le par Carland

Par jugement en date du 12 décembre, le tribunal de grande instance de Brest a prononcé le placement en redressement judiciaire de l'ADMR du Poher. «C'est l'association qui a demandé ce placement», précise son président, Alain Bertail. À la fin de l'été, elle avait déjà saisi la justice en demandant une procédure de sauvegarde.

 

Lire également
> ADMR : le dossier de la rédaction

«Aujourd'hui, le placement en redressement judiciaire s'impose, estime Alain Bertail. C'est une mesure de sécurité. L'association continue de perdre des heures. Elle en a encore perdu 6.000 cette année. En trois ans, ce sont 24.000 heures que nous avons perdues, en raison principalement de décès et de départs en maison de retraite. C'est considérable même si ce n'est pas une surprise compte tenu de l'évolution démographiqueet du fait que nous travaillons avec des personnes fragiles, dont la moyenne d'âge dépasse 85 ans».
Et ce ne sont pas les seules contraintes pour l'ADMR du Poher. «Nous travaillons dans une zone géographique avec une grande dispersion de population, ce qui n'est pas sans poser de sérieux problèmes», indique Alain Bertail.

«Sauvegarder l'activité»
L'association a déjà pris des mesures pour tenter de redresser la barre. Suite à des départs volontaires et à la retraite et des CDD non renouvelés, elle n'emploie plus aujourd'hui qu'une trentaine d'équivalents temps pleins contre 49 il y a trois ans. «Il n'y a pas eu de licenciement sec. Néanmoins la situation de l'association reste fragile, reconnaît son président. Le placement en redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois, va permettre de geler les dettes, de mettre en place un plan pluriannuel pour les rembourser et surtout de sauvegarder l'association et son activité, ce qui est la priorité», poursuit Alain Bertail.

«Le service sera assuré»
Le tribunal a saisi un mandataire judiciaire et nommé un administrateur judiciaire, la Selarl Ajire, le cabinet de Me Robert, en charge également du dossier de la fédération ADMR. «Nous allons travailler en partenariat avec l'administrateur judiciaire. Il nous faudra faire des propositions pour redresser la barre. Tout sera mis en oeuvre pour y parvenir», assure Alain Bertail. Quant au service aux personnes aidées, «il sera assuré normalement» promet le président de l'ADMR du Poher.

> Le blog de Karine Joncqueur, journaliste au Télégramme

Source : http://letelegramme.com/local/finistere-sud/chateaulin-carhaix/carhaix/admr-du-poher-l-association-en-redressement-judiciaire-24-12-2011-1547748.php

Publié dans ADMR 29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article