Carhaix. 29 et 30 oct, 22ème Festival du Livre en Bretagne 22vet Gouel al Levrioù e Breizh

Publié le par Carland

Affiche-2011mini.jpgNathalie de Broc, Présidente d’honneur
Nono, Invité d’honneur

Thème 2011 : Le Pays Basque Nord – Iparralde
Coup de projecteur sur Anjela Duval et sur Armand Robin
Hommage à Pêr Denez, Président d’honneur du Festival en 1991


Lieu : Espace Glenmor / Centre des congrès - 29270 Carhaix-Plouguer

Garder l’espoir !


Pour cette 22e édition du festival du Livre en Bretagne de Carhaix, les organisateurs ont tenu à inviter le Pays Basque Nord.

Les éditions Elkar, une entreprise qui fait aussi de la diffusion, ont sympathiquement accepté de faire le déplacement pour présenter aux lecteurs de Bretagne ce qui se fait dans cette partie d’Euskal Herria (Pays Basque nord et sud) située sur le territoire de l’Etat français. Le hasard de l’actualité veut que cette présence, prévue de longue date, intervient alors qu’une importante évolution politique semble se dessiner au Pays Basque et qu’un processus de paix fait son chemin suscitant bien des espoirs au sein d’un peuple reconnu pour son caractère combatif mais qui en retour aura aussi payé le prix fort en termes de souffrance et de répression.

Dans cette période pleine d’espoir, des livres en français viennent déjà retracer le chemin parcouru, ses embûches et vicissitudes. Nos amis basques en présenteront quelques-uns en plus de ce qui se fait de mieux en matière éditoriale dans différents secteurs en Ipparalde (Pays Basque nord). Nous vous invitons à leur faire un accueil chaleureux.

Le Pays Basque a toujours été une source d’inspiration et un exemple pour la Bretagne. C’est dans ce pays que les Bretons sont allés se renseigner et s’inspirer pour créer les écoles Diwan. C’est sur le Pays Basque que nous avons copié pour lancer Ar Redadeg, cette course à travers la Bretagne pour soutenir la langue bretonne.

C’est au Pays Basque que Padrig An Habask découvre le livre « Euskaren Berreskuratzea » qui sous sa plume devient « Arnod an euskareg », « l’expérience du basque, des clefs pour la reconquête de la langue et de l’identité ». Un livre de réflexion autour duquel, nous l’espérons, un grand débat sur la reconquête linguistique s’instaurera à l’occasion du festival. Des initiatives de nature elles aussi à redonner de l’espoir.

Mais le festival du livre de Carhaix c’est aussi près de 80 maisons d’édition de Bretagne, environ 300 auteurs qui présentent une multitude de livres différents tant en français qu’en breton dans des domaines très variés, un espace romanciers et un espace jeunesse, des expositions, des débats, des médias….. Rendez-vous incontournable aujourd’hui, le Festival du livre de Carhaix tentera d’inciter les lecteurs à découvrir ou à redécouvrir Armand Robin, un enfant du « pays » et Anjela Duval, la paysanne-poétesse qui continue encore à marquer les jeunes générations, 30 ans après sa mort.

La preuve qu’il faut garder l’espoir.

Source : http://festivaldulivre-carhaix.org/

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article