Bretagne : ADMR 29. Les biens immobiliers mis en vente

Publié le par Carland

Mardi, le président Maguet est sorti de son mutisme. Cinq minutes. Objectif, rassurer une base susceptible d'aller voir ailleurs. L'ADMR 29 a estimé ses fonds propres à 5 M€ : des biens immobiliers qu'elle va mettre en vente.

Les bâtiments de Quimper, Ergué-Gabéric et du Poher, comme d'autres biens immobiliers appartenant au réseau ADMR 29 (92 associations locales et une fédération), vont être mis en vente. La structure carhaisienne, financée à 70% par la fédération, n'a été inaugurée qu'en 2008 mais l'ADMR 29, qui perd environ 400.000 € par mois, a besoin d'argent frais. Les dettes de la fédération - charges sociales du réseau et autres - sont gelées depuis des mois. Avant même le placement sous procédure de sauvegarde, le 7décembre. Christian Maguet peut bien faire l'annonce, comme mardi, de lignes de trésorerie positives à un instant T, les dettes ne s'évaporeront pas d'un coup de baguette magique. De la poudre aux yeux, donc, comme cette réunion à destination des représentants des associations locales, programmée à Châteaulin, en aval du CA fédéral. Et très suivie. Ils ont été plus de 200, en quête d'informations précises, à se déplacer. Pour rien de concret. Ils n'ont rien su, par exemple, des modalités du plan social qui va amputer la fédération d'un bon tiers de ses salariés. «Le CE doit être le premier informé».

Bagarre d'experts-comptables


Ils ont assisté, surtout, à une bagarre d'experts entre le cabinet Muselier, - mandaté par l'Union nationale ADMR, depuis sa prise en main récente de la fédération finistérienne -, et le cabinet Price, choisi pour un audit par le CA fédéral, bien avant. Le premier a contesté les conclusions du second, pour qui près d'un tiers des associations locales est au bord du dépôt de bilan. «Il n'y avait aucune raison valable de nous réunir ce soir. Ils veulent noyer le poisson», a-t-on entendu. Autre surprise du chef: les administrateurs fédéraux parlent désormais de mutualiser les biens des associations locales et ceux de la fédération. De regrouper juridiquement ces entités. Pas en Union économique et sociale (UES), comme le souhaite la CFDT 29. Non, ce serait ouvrir une brèche dans la gestion opaque du réseau. Mais regrouper quand même.

Préserver les intérêts des sociétés satellites

Un changement de stratégie qui va à l'encontre des préconisations de Me Robert, administrateur judiciaire nommé dans le cadre de la procédure de sauvegarde de la fédération. Mais qui permettrait de préserver les intérêts financiers des sociétés satellites de l'ADMR, comme NSI (Nouvelle société informatique). Elle est chargée de concevoir toute la logistique informatique de l'ADMR, comme la téléassistance et la télégestion (activités de Filien ADMR, dont RobertCleuziou, trésorier du CA fédéral finistérien, est aussi actionnaire). Avant quelques mouvements fin 2009, Jean Vernhet, délégué national ADMR, omniscient, en était le président. Au 10janvier, Jean Delanoy, directeur des services informatiques de l'ADMR, a été nommé président-gérant de NSI. On reste en famille. Mardi aussi, un Comité d'entreprise s'est tenu à Saint-Ségal. «Nous n'avons obtenu aucune réponse à nos questions. On nous prend pour des c... Les salariés de la fédération, du réseau, n'en peuvent plus. Ils seraient presque soulagés de savoir que c'est fini...». Le plan de communication de l'Union nationale ADMR est en marche. Usant humainement, il fait son oeuvre.

  • Karine Joncqueur

Voir aussi la rubrique ADMR
Source : http://letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/admr-29-les-biens-immobiliers-mis-en-vente-18-03-2010-829715.php

Publié dans ADMR 29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article