Brest,10 juin. Et Jabil devint "compétence"... Et l'avenir des salariés dans tout ça ?

Publié le par Carland

Ce énième plan pour Jabil laisse la désagréable impression de voir encore une fois des financiers jouer avec les salariés.

Un mystérieux fond américain qui devient soudain propriétaire de 4 entreprises de plus outre celle qu'il détient déja...

Un rachat sans projet industriel clair, un nom pompeux pour la société qui rachète le tout. A quel jeu de bonneteau jouent ces financiers ?

Et surtout quel est l'avenir des salatiés dans ce mécano financier qui se monte en Amérique en passant par l'Italie et des transferts d'activité de Jabil Brest à Gallargues.

Se faire appleler "compétence", n'a jamais empêché les financiers d'être des branquignols dangereux pour qui l'avenir des salariés passe après le pognon !

Carland


BREST. Dans le cadre d'un comité d'entreprise extraordinaire, la direction de Jabil-Circuit Brest, spécialiste en sous-traitance électronique, a présenté hier à ses 216 salariés son projet «Rapprochement». Jabil-France céderait l'intégralité de ses actions à la société américaine Compétence, filiale de la petite société américaine de fonds privés Mercatech (210 millions d'euros de patrimoine). Cette vente serait effective au mois de juillet. Jabil deviendrait ainsi Compétence. Comme le prévoit la loi, l'ensemble des salariés de Jabil-Circuit SAS resteraient salariés de l'entité juridique actuelle.

Solaire et sous-traitance électronique


Après avoir racheté en fonds propres, en décembre2009, l'usine italienne de Scandicci (371 salariés), Mercatech se développerait en Europe de l'Ouest. Outre le site brestois de Jabil, elle s'offrirait aussi ceux de Gallargues (Gard, 25 salariés), de Cassia de Pecchi (Italie, 465 salariés) et de Marcianise (832 salariés). Le site brestois poursuivrait le développement de son activité de sous-traitance électronique mais une division de production de panneaux solaires viendrait en complément, pour permettre à Compétence d'atteindre ses objectifs européens dans ce secteur. Le transfert de certaines des activités d'assemblage et de tests finaux vers Gallargues est toutefois envisagé lors de la montée en puissance de l'activité solaire à Brest. Sylvain Gros, actuellement commercial du site brestois, deviendrait le directeur des cinq usines Compétence. Dino Saiani en serait le P-DG et Renzo Polazel, actuel patron de Jabil-France, le vice-P-DG. Trois à quatre millions d'euros seraient investis pour l'implantation d'une ligne de production de tuiles solaires d'une capacité de 800.000 tuiles par an pour l'année calendaire 2012.

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article