Bettencourt, hippodrome de Compiègne. Eric Woerth est sorti du gouvernement, pas sorti d'affaire(s)

Publié le par Carland

55178329On aurait pu penser que son éviction du gouvernement Fillon mettrait fin à une longue période de trouble. Pas du tout. Après l'affaire Bettencourt qui l'a secoué cet été, Eric Woerth, l'ancien ministre du travail, se retrouve cité devant la Cour de justice de la République (CJR) pour s'expliquer sur un autre dossier : celui de l'hippodrome de Compiègne.

Dans le dossier de la cession de l'hippodrome de Compiègne, Eric Woerth est soupçonné de favoritisme et de prise illégale d'intérêts. Le procureur général de la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, a décidé de citer l'ancien ministre du travail devant la Cour de justice de la république. Cette saisine doit encore être examinée par la commission des requêtes. Si elle n'est pas jugée recevable, c'est la fin de l'affaire. En cas de décision contraire, l'enquête pourrait aboutir au procès d'Eric Woerth devant la CJR.

Le procureur s'appuie sur une copie du dossier
Quels sont les éléments qui ont poussé Jean-Louis Nadal à lancer cette procédure ? Le procureur explique avoir reçu le 21 octobre, une "copie du dossier de la cession de l'Hippodrome" des mains de François Baroin, ministre du Budget. Et il déclare : "l'analyse de l'ensemble des documents ainsi communiqués fait apparaître que les conditions de la vente d'une partie de la forêt domaniale de Compiègne effectuée par Monsieur Eric Woerth, alors ministre du Budget, au profit de la société des courses de Compiègne, seraient susceptibles de constituer des indices d'atteintes aux règles régissant la liberté d'accès et l'égalité des candidats dans les marchés publics et les délégations de service public (délit dit de favoritisme)".

Source : http://letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/bettencourt-hippodrome-de-compiegne-eric-woerth-n-est-pas-sorti-d-affaire-s-16-11-2010-1117821.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article