Bêtise ou racisme à Carhaix ? Mission évangélique. Deux tracteurs contre les caravanes

Publié le par Carland

Beaucoup de bêtise et la mise en application du discours présidentiel par deux personnes.

Voila ce qui arrive quand un président de la république cherche à se fabriquer un ennemi intérieur en stigmatisant une catégorie de population. Il se trouve toujours un ou deux mal comprenant pour nous donner une version locale de ce que le discours Sarko-Lepenien est en train d'instiller dans les esprits.

Mais ou étaient donc les élus UMPiste de la ville ? Il auraient du assumer fièrement les conséquences locales de la politique calamiteuse de leur leader minima !

Carland


carhaixblocus-copie-1.jpg

Hier après-midi, quelques riverains de l'usine d'incinération de Kervoazou ont bloqué la route y menant, pour empêcher une mission évangélique de s'installer sur le terrain de l'usine.

Hier, dès 9h, Yves Le Bras et Jo Conan étaient là, route de Kervoazou, pour mettre en place «le dispositif nécessaire» au blocage de la route. Pourtant, lorsqu'à 14h45 les premières caravanes sont arrivées, les deux hommes ont vite été dépassés par les événements. Mais aussi par l'intervention, d'une part, du maire, Christian Troadec et de son élu, délégué à la zone rurale, Yann Manac'h, et par celle des gendarmes de Carhaix et Châteaulin d'autre part.

Les gendarmes au courant

Les deux compères ont donc été pris au dépourvu. «On s'attendait à ce que la mission arrive plus tard. On n'a pas eu le temps de prévenir les collègues pour qu'ils arrivent à temps», regrette Yves Le Bras. Au courant que quelques riverains viendraient gêner l'arrivée de la mission évangélique, la gendarmerie avait préparé un dispositif. «Nous avions une patrouille d'accueil, des motards et des personnes en réserve. On nous avait dit qu'une moissonneuse-batteuse serait là. Il n'y a que deux tracteurs, c'est mieux», commentait le lieutenant Larvor, adjoint au commandant de la compagnie de Châteaulin.

Un risque sanitaire

Si quelques riverains ont voulu empêcher l'arrivée de la mission, c'est, selon eux, pour le bien des 80 caravanes. «Ce terrain est humide, il y a le bruit lié à l'usine et les risques sanitaires qui vont avec. En plus, la dernière fois qu'une mission est venue, il y a eu un champ saccagé», explique Yves Le Bras, riverain détracteur de longue date de l'usine d'incinération, pour justifier son action. «La mairie aurait dû prévenir les services sanitaires avant, ce n'est pas normal de jouer avec la santé des gens», ajoute-t-il. Du côté de la mairie, on regrette cette tentative de blocage: «Tout a été fait dans les règles, il n'y a aucune raison de les empêcher de s'installer. Nous avons eu des réunions avec la préfecture pour préparer leur venue, tout est clair», explique le maire.

Les élus en colère

Si tout a fini par rentrer dans l'ordre assez vite, le maire estime cependant que «les gendarmes ont fait preuve de laxisme». «Il a fallu que ce soit nous (Christian Troadec et Yann Manac'h) qui déplacions le tracteur pour laisser passer la mission, ce n'est pas normal. J'attends que la gendarmerie fasse son travail. J'estime que ce week-end il y a eu des manquements. Je vais demander une réunion avec le préfet, car je me pose des questions», tempêtait-il hier soir. Les gendarmes, quant à eux, estiment avoir rempli leur mission. «Il n'y a aucun blessé et la mission peut s'installer, l'intervention est donc réussie. On a signalé à M.Conan qu'il devait enlever son tracteur car il entravait la circulation des véhicules sur la voie publique. Alors qu'il se dirigeait vers le tracteur, les élus l'ont devancé», justifiait le lieutenant Larvor. En fin d'après-midi, les dernières caravanes de la mission arrivaient à bon port. Cette mission évangélique doit, en principe, rester au moins une semaine dans le champ de Kervoazou.

  • Tangi Kerhoas

Source : http://letelegramme.com/local/finistere-sud/chateaulin-carhaix/carhaix/mission-evangelique-deux-tracteurs-contre-les-caravanes-23-08-2010-1026871.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article