Athènes 11 mars : Combats de rue à Athènes : la seconde grève générale a conduit à des batailles rangées (photosvideo)

Publié le par Carland

Publié sur bellaciao.org/fr

violences-lors-de-manifestations-a-athenes-11-mars-02fc4.jpgPlus de 150.000 personnes sont descendues dans les rues d’Athènes, contre les mesures d’austérité, dans une marche de protestation de masse qui se sont concluent par de longues batailles dans la capitale grecque.

Jeudi 11 mars, toute la Grèce a été paralysée pour 24h suite au second appel à la grève générale en moins d’un mois (et pas la troisième comme cela fut rapporté par les médias étrangers, car la première grève de Février ne concernait que le secteur public). À la suite de la grève déclenchée par GSEE (syndicat du secteur privé) et ADEDY (syndicat du secteur public), ainsi que PAME (le syndicat lié au Parti communiste) ni bus, ni tramways, ni métros, ni trolleybus ou trains de banlieue ne sont sortis de leurs dépôts, pendant que la grève des aiguilleurs du ciel paralysait les vols à l’intérieur comme l’extérieur du pays.

Seul la ligne électrifiée a fonctionné pendant 4h à Athènes afin de faciliter la participation des grévistes à la manifestation de midi. Dans le secteur de la santé, tous les hôpitaux fonctionnent seulement avec le personnel d’urgence ; médecins, conducteurs d’ambulances, infirmières sont en grève. Toutes les banques sont fermées au public, ainsi que les bureaux des services publics et les services municipaux. Le canal de Corinthe a également été fermé par les travailleurs qui le contrôlent, ne permettant pas aux bateaux de faire l’indispensable traversée. Tous les bateaux ont été immobilisés dans les ports et aucun train du réseau inter-urbain ne roule.

Les bureaux de poste sont restés fermés, tandis que les travailleurs de la compagnie nationale d’électricité, de la compagnie des Eaux et celle des Télécom participent à la grève par la fermeture pour toute la journée de tous les bureaux de ces secteurs. Toutes les écoles et universités sont aussi restées fermées car les enseignants et les universitaires sont partie prenante de la grève. Les employés de bureau, les ouvriers et les travailleurs de la construction ont également participé en masse à la grève. Pompiers et policiers effectuent aussi des grèves surprises, avec une manifestation de policiers prévue dans l’après-midi au quartier général de la police nationale.

En raison de la participation à la grève de la télévision, de la radio, des sites d’informations en ligne, et de la presse, il n’y a pas de bulletins d’information pendant 24h. Ainsi, les informations recueillies ici seront complétées au moyen de commentaires après la fin de la grève générale lorsque de nouvelles informations deviendront disponibles. Au total, plus de 3 millions de personnes (sur une population totale de 11 millions) sont censés avoir pris part à la grève générale aujourd’hui.

La suite, le contexte sur http://oclibertaire.free.fr/


Publié dans Grèce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article