Anastasie s'est réfugiée au CMB

Publié le par Carland

546203589_75b75cb3f3.jpg« Je vous demande à nouveau de mettre fin au blog de Monsieur MADEC et de ne pas le laisser réouvrir un autre blog… ». Cà a le mérite de la franchise et da la clarté. Cette phrase extraite de l’un des deux mails de l’avocat du CMB (envoyés à mon hébergeur) est sans ambiguité et donne une idée précise de ce qu’est la liberté d’expression pour le CMB. Pour le CMB la liberté d’expression c’est ferme ta gueule !

Car enfin de quoi s’agit-il ? Dans un premier temps le CMB demande à mon hébergeur de censurer un de mes articles. Dans cet article à lire ici, je me contente d’exposer un point de vue. Ce n’est pas un billet spécialement consacré au CMB, c’est un point de vue, celui d’une personne que son banquier veut expulser.

Mais pour le CMB s’en est trop. Ce billet ou je me contente d’exprimer mes états d’âme en apprenant que le CMB veut me faire expulsé doit être supprimé. Mieux, ce n’est pas seulement l’article qui défrise le CMB qui doit être effacé. C’est le blog entier et ses plus de trois mille articles. C’est la Tête Au Carhaix et ses 3 ans d’existence qui doit être effacé, volatisé.

Alors quoi ? Parler de ses états d’âmes est interdit en France ? Pour publié sur différents support mes billets il me faut maintenant les soumettre à relecture par le CMB ? Et lorsque j’ai envie de pisser, dois je aussi demander au CMB la permission ?

Ce que je ressens face à ces mails d’intimidation, c’est que non content de vouloir m’expulser, le CMB veut en plus me réduire au silence. En plus de vouloir m’expulser, le CMB veut m’enlever jusqu’au droit d’en parler. Donc m’enlever jusqu'à ma dignité.

Je ne suis pas un objet que le CMB peut utiliser à son gré, je ne suis pass une plante verte. Je suis un homme et en tant que tel j’ai le droit de m’exprimer sur ma vie comme bon me semble. La liberté d’expression est on le sait déjà bien mal menée dans la France de Sarkozy. Il semble qu’en la matière le CMB ait une longueur d’avance !

On l’aura compris, je ne suis pas près de me taire. Beaucoup ont essayé y compris par la violence. Personne n’a réussi !

Carland

Publié dans CMB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article