Algérie : 3 hommes s'immolent par le feu !

Publié le par Carland

(Le Matin) Deux jeunes empêtrés dans des problèmes sociaux se sont immolés par le feu vendredi et samedi à Jijel et Tébessa. Après s’être aspergé d’essence, ces jeunes ont laissé les flammes dévorer leur corps pour exprimer leur mal-être et leur ras-le-bol contre la précarité et les injustices sociales.

Vendredi soir, à 21 H, un jeune de 26 ans, répondant aux initiales H.S, s’est immolé en plein centre-ville de Jijel, sur l’avenue Emir Abdelkhader ! Sous le choc, les passants se sont accourus pour secourir ce jeune malheureux qui a voulu en finir avec sa vie pour dénoncer la mal-vie qui le terrasse au quotidien.

Transféré par la suite à l’hôpital de Jijel, le pauvre jeune a été admis au service de réanimation et demeure jusqu’à l’heure actuelle sous surveillance médicale. Souffrant de brûlures au troisième degré, ce jeune semble hors de danger, selon des sources locales.

A Tébessa, Azzedine B, résidant dans la commune de Boukhadra, s’est immolé lui aussi pour protester, semble-t-il, contre son exclusion de son logement de fonction, a-t-on appris de sources locales qui signalent également qu’un climat de tension s’est installé dans la région à la suite de ce drame malheureux.

Abderrahmane Semmar (El Watan)



 

Le jeune de Tebessa Mohcen B qui s’est immolé dans la matinée de samedi a succombé à ses blessures vers 18 heure de la même journée à l’hôpital des Grands brûlés d’Annaba.

Chômeur de son état, ce jeune de 26 ans, résidant dans la commune de Boukhadra, 35 km au nord de Tebessa, s’est immolé après avoir essuyé un refus du maire de lui donner un poste de travail. Ce qui l’a poussé à s’asperger d’un liquide inflammable, au sortir du siège de l’APC et de mettre le feu à son corps.

Rabah Beldjenna



(Radio Kalima) Un citoyen répondant au nom de Aouichia Mohamed, a tenté de mettre fin à ses jours en s’immolant, le 12 janvier dernier, dans l’enceinte du siège de la daira de Bordj-Menaiel, à 30 km à l’est de Boumerdès indique le quotidien elwatan.

Le malheureux, âgé de 41 ans et père de six enfants, travaillait comme agent de sécurité à la daira de Bordj-Menaiel. Il a recouru à cet acte suprême suite à son « exclusion arbitraire » de la liste des bénéficiaires de logements sociaux  de sa localité, Cap Djenet.

La victime s’est immolée dès sa sortie du bureau d’un responsable de la même institution, lequel lui avait de tout temps promis de l’aider pour bénéficier d’un nouveau toit qui répond aux besoins de sa famille.

Jijel
Vendredi soir, à 21 H, un jeune de 26 ans, répondant aux initiales H.S, s’est immolé en plein centre-ville de Jijel, sur l’avenue Emir Abdelkhader  ! Sous le choc, les passants se sont accourus pour secourir ce jeune malheureux qui a voulu en finir avec sa vie pour dénoncer la mal-vie qui le terrasse au quotidien.

Transféré par la suite à l’hôpital de Jijel, le pauvre jeune a été admis au service de réanimation et demeure jusqu’à l’heure actuelle sous surveillance médicale. Souffrant de brûlures au troisième degré, ce jeune semble hors de danger, selon des sources locales.

Tebessa
A Tébessa, Mohcen B, un chomeur de 26 ans, résidant dans la commune de Boukhadra, 35 km au nord de Tebessa, s’est lui aussi immolé, samedi. Selon des sources locales, c’est le refus du maire de lui donner un poste de travail qui l’a poussé à s’asperger d’un liquide inflammable, au sortir du siège de l’APC et de mettre le feu à son corps. Il a été évacué vers l’hôpital d’Annaba. Son état de santé est très critique. Le maire a été relevé de ses fonctions par le wali qui s’est déplacé sur les lieux.

Source : http://actualutte.info/?p=503

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article