ADMR 29. Rendez-vous raté et fédération sous tension (Le Télégramme)

Publié le par Carland

La fédération ADMR 29, en procédure de sauvegarde depuis six mois, présente le 10 mai son plan de restructuration devant le tribunal de Brest. Hier, il ne figurait toujours pas à l'ordre du jour du Comité d'établissement, reporté finalement au 6 mai.

 

À dix jours du passage devant le TGI de Brest, le temps presse. Hier pourtant, à Saint-Ségal, le Comité d'établissement (CE) fédéral programmé ne s'est pas tenu: à 9h30, seuls les onze délégués ou représentants du personnel étaient présents.

CE: mésentente sur l'heure et le lieu


Yves Derrien, nouveau président fédéral, également président du CE, avait, lui, fixé rendez-vous à 14h à Ergué-Gabéric. «Nous nous sommes fiés à l'agenda du directeur de la fédération», se défendent les délégués du personnel. «En février, nous avions accepté que ce rendez-vous se tienne dorénavant à 14h mais aujourd'hui (hier), aucune salle n'était disponible». Un échange de mail, la veille, avec Yves Derrien, n'avait rien réglé. C'est donc l'inspection du travail qui, hier, a tranché. Faute de convocation écrite - à l'ADMR 29, il n'y en aurait jamais eu - comme le prévoit le droit du travail, le CE a été reporté au 6mai. «L'intérêt, pour tout le monde, est de travailler dans la concertation», indique Yves Derrien. «Si chacun se bloque sur ce qui est réglementaire, chacun aura raison et la construction ne se fera pas».

Le conseil général veut une visibilité à long terme

Car ce plan de sauvegarde de la fédération (135 salariés), assorti d'un plan social, doit être validé par le CA fédéral au plus tard le7mai, après présentation au CE. Le... 6mai, donc. Délai légalement trop court.



Mais Charley Trigano, missionné dans le Finistère par l'Union nationale pour contrer les actions du cabinet Price - officiellement en charge de l'audit du réseau ADMR 29 -, et celles de MeRobert, administrateur judiciaire nommé par le TGI de Brest, y travaille toujours.



Malgré l'avertissement des financeurs, dont le conseil général (CG), qui exigent que la restructuration du réseau se fasse hors Union nationale. «Ce dossier ADMR est à deuxniveaux», a estimé PierreMaille, président du CG, après le point d'étape réalisé le 16avril avec la gouvernance de la fédération et Me Robert. «Tant que nous n'avons pas de vision sur le plan de pérennisation, il ne sert à rien de s'engager. Il faut une visibilité sur le long terme». Il y a, d'une part, la restructuration du réseau finistérien (fédération et 92 associations). Entre janvier et mi-avril, il a encore perdu1,5M €. Un constat qui plaiderait en faveur de la demande de placement en redressement judiciaire de la fédération. D'autre part, il y a la problématique «Union nationale», autour de laquelle gravitent plusieurs sociétés privées, partenaires privilégiés de l'ADMR. Que devrait-il se passer dans dixjours au TGI de Brest? «MeRobert présentera son rapport établi au vu des éléments comptables que le cabinet Price prépare actuellement. Nous, nous serons représentés par notre avocat», informe Yves Derrien. Lequel? «Nous n'avons pas encore décidé». Le rôle devrait toutefois être tenu par MeNovel, avocat de l'Union nationale, plutôt que par MeMoallic, mandaté par le TGI dans le cadre de la sauvegarde. Le message des financeurs n'aurait alors pas été reçu par le conseil d'administration fédéral.

  • Karine Joncqueur

Elus du CE : «Une carence en informations »

À l'ADMR 29, on fait fi régulièrement des règles du droit du travail. Dans un courrier du 9avril, l'inspection du travail a décidé que soit retirée une note de service intitulée «Déplacements et ordre de mission» émise, à la fédération, le11février, par Christian Maguet, président d'alors, à la demande de CharleyTrigano. Chaque salarié de la fédération avait obligation de remplir un ordre de mission avant tout déplacement, signé de sa hiérarchie, avant de quitter son lieu de travail pour une action à l'extérieur. «Intenable, pour les salariés. On veut nous pousser à la faute professionnelle». Hier, l'ordre du jour du CE prévoyait la «modification du règlement intérieur applicable à la fédération en date du 29mars 2007, par l'introduction d'un nouvel article relatif aux déplacements professionnels». Figurait également un point dans lequel les élus dénonçaient une carence quant aux informations qui leur étaient délivrées, notamment sur la situation économique et financière (trésorerie prévisionnelle) et sur les filiales de l'ADMR (Filien, NSI, Adomi, Adyfor...).

Plus d'infos dans la rubrique ADMR 29

Source : http://npa29quimper.over-blog.fr/article-admr-29-rendez-vous-rate-et-federation-sous-tension-le-telegramme-49532077.html

Publié dans ADMR 29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article