ADMR 29. Mobilisation sans précédent

Publié le par Carland

Historique! Plus de 500 salariés des ADMR du Finistère ont répondu, hier matin, à l'appel à débrayer de la CFDT. L'escapade châteaulinoise a donné du baume au coeur au personnel, même si l'incertitude quant à l'avenir reste entière.

«Chez nous, on est plutôt de nature timide. Manifester, ce n'est pas dans nos habitudes. Mais là, on n'en peut plusd'attendre, et de ne pas savoir ce qui nous attend». Elle avait presque la larme à l'oeil, cette aide à domicile d'une association du Nord-Finistère, noyée dans le cortège hier matin, devant la permanence du député Ménard, à Châteaulin. En attendant l'issue de l'entrevue avec le député, c'est sous une pluie fine que les manifestants ont entamé quelques pas de danse bretonne, sur l'air: «Tout là eh, l'ADMR est en train de couler». À midi trente, la délégation reçue par le député venait enfin au rapport, devant sa permanence. «Christian Ménard s'est dit attentif à la situation de l'ADMR. Il s'est engagé à téléphoner au préfet, afin que nous puissions obtenir une entrevue avec lui», exposait la porte-parole du syndicat CFDT, sur un ton satisfait.

Le député s'engage

L'engagement de l'élu parlementaire, à mettre tout en oeuvre pour obtenir que la procédure de sauvegarde soit étendue à l'ensemble du réseau, comme le préconise la CFDT depuis le début, a été applaudi par la foule. Cette déclaration a d'ailleurs suffi à mettre fin au sit-in, sous le regard des forces de l'ordre, pas mécontentes de cette issue provisoire. Provisoire, car l'incertitude demeure entière. Et la réunion organisée en matinée, dans une salle du Juvénat pleine à craquer, a bien montré que la coupe était pleine pour bon nombre des petites mains de l'association, exaspérées par l'«autisme» des instances dirigeantes.

«Marre d'être attentiste»

Très animée, la discussion a tourné sur l'opportunité de s'introduire, ou non, à la réunion programmée le soir même; réunion au cours de laquelle devait être restitué le bilan économique et social de la fédération devant les présidents d'associations. «Il y en a marre d'être attentiste. Maintenant, il est temps de monter au créneau», a grondé une salariée, tandis que RégisThuault, élu au comité d'entreprise de la fédération, s'employait à calmer l'ardeur des plus énervés. «La mobilisation d'aujourd'hui parle pour nous, elle marque notre refus de la situation. Si l'on bloque la réunion, elle sera ajournée. Il sera toujours temps, ensuite, de mener une action en justice pour dénoncer l'entrave à la réunion», a-t-il plaidé. Finalement, il a été décidé de suivre la consigne syndicale, en attendant que des informations filtrent des présidents d'association. «Beaucoup sont de notre côté. On saura bientôt ce qu'il en est», expliquait cette bénévole, visiblement pressée d'aller aux nouvelles.

Source : http://letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/admr-29-mobilisation-sans-precedent-30-01-2010-760849.php

Publié dans ADMR 29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article