63 % des Français pour de nouvelles mobilisations

Publié le par Carland

Alors qu'est ce donc qu'on attend le dégel... Ben oui grève générale et Sarko en hélico à Baden Baden... Putain c'est pas le mai 68 des glandouillards potes de Cohn BANDIT q'on doit faire, c'est la révolution, la vraie celle qui ne laisse aucune place et aucune chance aux voyous...

Ah oui juste un petit mot pour dire au patronat que BINO est et restera VIVANT. Que vous pourrez en tuer d'autres, ça ne changera rien à notre détermination... !!!

A bon entendeur salut. Y compris à mes "amis du ministère de l'intérieur"... !

Carland


Publié sur bellaciao.org/fr

Une enquête exclusive CSA pour l’Humanité indique l’attente combative du monde du travail après le succès de la journée du 23 mars.

La réunion de l’intersyndicale, ce soir, pourrait décider de nouvelles initiatives unitaires en faveur des revendications. Après l’ampleur inattendue de la mobilisation, le 23 mars, qui avait rassemblé, selon la CGT, 800 000 participants dans plus de 180 manifestations, les salariés semblent en redemander.

L’enquête réalisée par CSA pour l’Humanité indique que 63 % de Français souhaitent que les syndicats appellent à poursuivre.

L’intersyndicale se réunit ce soir. Elle devra examiner les suites à donner à cette journée interprofessionnelle d’action dans une situation nouvelle après les élections régionales, qui ont sonné comme un désaveu de la politique de Nicolas Sarkozy, et les annonces gouvernementales refusant toute pause dans les réformes antisociales. Les 5 syndicats signataires de l’appel pour le 23 mars, la CGT, la CFDT, l’Unsa, Solidaires et la FSU, y seront, ainsi que la CGC-CFE. La CFTC, pour sa part, souhaite y participer en simple observateur. « Il est trop tôt, selon nous, pour parler de mobilisation à propos des retraites, explique Gabrielle Simon, qui représente la confédération chrétienne. Le moment venu, s’il faut mobiliser, la CFTC en sera. » Force ouvrière continue à faire cavalier seul et ne sera sans doute pas présente. Le 23 mars, elle avait appelé à une mobilisation, mais de son côté.

L’enquête de CSA constitue, pour l’intersyndicale, à la fois un encouragement à se mettre d’accord sur des perspectives d’action et une obligation de parvenir à dégager des initiatives communes. Il faut noter qu’avec 63 % de personnes qui souhaitent aujourd’hui que les syndicats appellent à poursuivre les mobilisations, on se trouve à un niveau supérieur aux 61 % qui répondaient ainsi à la même question posée au lendemain de la première grande mobilisation unitaire de l’an dernier, le 29 janvier 2009. La décision de l’intersyndicale avait été alors la journée du 19 mars 2009, qui avait mis 3 millions de salariés dans la rue. Si on regarde plus en détail, les salariés sont 68 % à souhaiter une poursuite des mobilisations, 84 % pour ceux du public et 63 % dans le secteur privé. Les ouvriers sont 72 % et les employés 75 % à souhaiter que les syndicats prennent de nouvelles initiatives.

La CGT, dont les adhérents et les sympathisants constituent les gros bataillons de mani-festants, annonce la couleur : elle proposera que l’intersyndicale demande la tenue d’un « sommet social en avril », placé « sous le contrôle des salariés ». Il avait été envisagé sans plus de précision par Nicolas Sarkozy. La CGT proposera à cet effet à ses partenaires une série d’initiatives dès le mois prochain et la perspective d’un « grand 1er Mai unitaire revendicatif ». Sans s’avancer dans des propositions précises avant la réunion, la FSU et Solidaires souhaitent parvenir à des initiatives ambitieuses rapidement.

Pour Marcel Grignard, de la CFDT, « la dynamique enclenchée le 23 mars a remis la crise et ses conséquences sociales à la une de l’actualité ». Comme la CGT, la CFDT demande la tenue du sommet social. Jean Grosset, de l’Unsa, considère que « le gouvernement a dû mesurer l’ampleur de la mobilisation du 23 mars ». Il souhaite que sur les chômeurs en fin de droits, le pouvoir d’achat, l’arrêt du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, le sommet social permette d’avancer. « Sinon, annonce-t-il, il faudra un 1er Mai unitaire pour ces revendications. » CFDT et Unsa mettent plutôt l’accent sur les mesures immédiates contre la crise, tandis que la CGT, la FSU et Solidaires visent prioritairement les dossiers de l’emploi, du pouvoir d’achat et des retraites. Mais sur la base de la plate-forme commune, l’intersyndicale pourrait fixer, dès ce soir, de nouvelles perspectives de mobilisations aux salariés.

Olivier Meyer

http://www.humanite.fr/68-des-salar...

Sondage exclusif CSA/l’Humanité réalisé par téléphone les 24 et 25 mars 2010 au domicile des personnes interrogées. Échantillon national représentatif de 1004 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et par catégorie d’agglomération. Pour visualiser le sondage, cliquez ici.

Réagir modération à priori Ce forum est modéré à priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Un message, un commentaire ? Titre : Texte de votre message : (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.) Qui êtes-vous ? (optionnel) Votre nom (ou pseudonyme) : Votre adresse email :

Posté le mardi 30 mars 2010 63 % des Français pour de nouvelles mobilisations Ah non pas d’accord… Il ne faut pas redistribuer les richesses (ça c’est la vison PS des choses)… mais bel et bien rendre les travailleurs propriétaires de leur entreprise qui deviendrait auto-gérée selon des modes qui restent encore à définir. Parce que la logique de la redistribution c’est encore conserver le vieux modèle de celui qui donne et de celui qui reçoit .

Posté le mardi 30 mars 2010 par hector626 63 % des Français pour de nouvelles mobilisations 63% ça vient c’est long ,mais ça vient :a 85/90 %là ça peut deboucher sur un truc interessant mais il faut prevoir et canaliser sinon ça peut devenir pire que 68 … !parceque le peuple est serieusement en colere il en a marre de ce faire b…………d’accord ?et ensuite ce sont les debordements qui submergent les mouvements !mais comme dirait "lagaffe"ils l’ont bien merités M’ENFIN ! ! ! seulement il y a un autre parametre a prevoir et a controler (est ce que ce sera bien les vrais fautifs qui vont PAYER ???) souvent comme par le passé les debordements provoquent d’enormes erreurs et des injustices …il est vrai que si ont raisonnent comme l’ump actuellement"les reformes faut les faires :donc on ne fait pas d’omellettes sans casser des oeufs n’est ce pas" ??? surtout quand ont ce demerdent pour ne pas faire partis des oeufs que l’ont va casser ! ! ! Posté le mardi 30 mars 2010 par FNIC CGT 68 % de salariés dans la rue ! Mobilisons nous ! Les résultats de ce sondage affichent enfin la couleur et le constat est terrible : Le Travail en France a perdu toute sa centralité. Aujourd’hui pour gagner sa vie, il ne suffit plus de travailler, il faut aussi capitaliser : La loi du fameux travailler plus pour gagner plus. Qui n’a pas les yeux rivés sur son compte en banque ? Pour beaucoup les premiers signes de fatigue arrivent le 10 du mois. Ca suffit ! Le néo-capitalisme en marche depuis quelques décennies, assorti d’un néo-libéralisme balbutiant devra prendre fin un jour ou l’autre. Nous assistons aujourd’hui à un revirement de situation spectaculaire et ce sondage le montre. Il faut repenser le travail et redistribuer à ceux qui créent la richesse le vrai retour des efforts. Dans les entreprises Françaises, toutes les négociations paritaires ont le même écho. Salaires, emplois, retraites, santé et qualité de vie au travail, rien ne semble être l’affaire de nos dirigeants qui restent sourds aux alertes portées par les Organisations Syndicales. En créant des systèmes de rémunérations individualisés et capitalistiques (primes, bonus, participations, intéressement, actionnariat salarial…) Nos dirigeants font de la magie et créent l’illusion. Résultat, la part des salaires s’amoindrie et si la consommation se maintient à coups de prêts bancaires, de primes de fin d’année, le régime social lui s’appauvrit et la privatisation entrainera inéluctablement la fin de nos acquis sociaux. Le rapport de force défavorable de ces 20 dernières années a conduit à un résultat édifiant : la part des profits dans les richesses produites est passée de 28 % à 36 %, les salaires ont suivi le chemin inverse, passant de 72 % à 64 %. D’où un déplacement de 8 points du partage de la valeur ajoutée en défaveur du travail. Ces 8 points représentant chaque année l’équivalent de 120 milliards d’€uros qui ont littéralement changé de main, passant de la sphère salariale à celle du profit. Ils se retrouvent dans les revenus distribués, alimentant la bulle financière et créant précisément les conditions des fameuses limites que de toutes parts on invoque pour expliquer l’obsolescence de la cotisation sociale. Il ne faut pas chercher plus loin la cause des problèmes de financement de la protection sociale, directement imposées par le recul salarial. Tout ceci entraînera automatiquement un régime à deux vitesses : celui des plus fortunés et les autres, C’est-à-dire Nous : cadres, agents de maîtrise, techniciens, employés, ouvriers, tous ceux qui ne perçoivent pas le résultat de dividendes plantureux. Nous devons nous battre pour conserver un Salaire socialisé, en refusant toute forme de rémunération variable qui n’entre pas dans le calcul du Salaire direct (Avantages divers, stock options, actionnariat salarié…). Nous devons revenir à un système plus juste, composé majoritairement d’un salaire fixe et par voie de conséquence, sortir enfin de ce système fluctuant, qui ne garantit ni notre présent ni a fortiori notre avenir. Unissons-nous pour Un Salaire Socialisé qui nous permettra à tous, de prétendre à une vie décente. Posté le mardi 30 mars 2010 68 % des salariés pour de nouvelles mobilisations C’est vraiment dommage que le sondage ne précise pas quelle serait la forme d’action préférée des Français… Le gouvernement ne cèdera pas en faisant un simple cortège avec banderoles… Posté le mardi 30 mars 2010 par pierre 68 % des salariés pour de nouvelles mobilisations Le compte à rebours à commencer ! Quand je pense que certains patrons n’ont que des cerveaux remplis d’argent, font construire des usines en chine par exemple, exploitent les salariés sous forme d’esclavage moderne . La tentation du pouvoir du patron est grande mais elle n’est rien à coté du peuple qui viendra par surprise lui retirer tout ce qui lui appartient, le savoir faire ! Puisqu’un seul homme veut le pouvoir de l’argent alors je le mettrai à nu pour qu’il connaisse la misère, qu’il frappe à la porte de Mr chômage, qu’il mange de la terre, à ce moment là, il comprendra peut-être le cœur d’un homme mais il sera trop tard, le jugement est fait, à moins qu’il ne se repent, je vous le dit en vérité, l’homme est mon enfant , pas l’argent. Posté le mardi 30 mars 2010 par SAÏD 68 % des salariés pour de nouvelles mobilisations Sic -"Une enquête exclusive CSA pour l’Humanité indique l’attente combative du monde du travail après le succès de la journée du 23 mars." Il n’y plus qu’à espérer que les syndicats les suivent … ainsi que la GOOOCHE

Posté le mardi 30 mars 2010 par guy smetz 68 % des salariés pour de nouvelles mobilisations Je suis belge mais nous suivons ce qui se passe en France, si vos actions comme je l’espère ont du succès nous pourrons aussi mobiliser en Belgique car nous vivons les même attaques ( retraites, salaires, sécu etc.)

Posté le mardi 30 mars 2010 par patou 68 % des salariés pour de nouvelles mobilisations Non seulement je suis pour de nouvelles mobilisations mais je souhaiterai que celles-ci durent dans le temps jusqu’à ce que le gouvernement lâche quitte à paralyser la france durant quelques jours, quelques semaines voire quelques mois !

Grève générale or not ? Posté le lun di 29 mars 2010 par Bruno Becerro 68 % des salariés pour de nouvelles mobilisations Un appel en janvier, un en février, un en mars 2009 ! Puis plus rien jusqu’au 23 mars 2010 ! Bien ! la révolution est en marche ! Avec trois manifs unitaires par an, le medef, la droite et les autres risque n’ont qu’à bien se tenir !!!

Source :  http://www.humanite.fr/68-des-salar...

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article