500 salariés ont envahi la Direction du CHGR de Rennes pour exiger le retrait des attaques sur leurs salaires

Publié le par Carland

Du jamais vu à l’hôpital Guillaume Règnier de Rennes.

PICT0017petite.jpgLes salariés se sont très fortement mobilisés, toutes catégories confondues, pour dire leur refus total de :

- La suppression de la prime 1ère catégorie pour la moitié du personnel

- l’allongement de la durée dans les échelons

- la suppression de RTT

L’idée de la Direction, téléguidée par l’ARH, est de créer des emplois en les finançant par des baisses de salaires sur l’ensemble des salariés ! De qui se moque t- on ? Une telle proposition est une insulte pour les salariés !

La Direction qui, dans la matinée avait qualifié le mouvement de "petit conflit social" devant des journalistes ne s’attendait pas à une telle mobilisation.

Même si la direction veut "négocier" l’attribution de la prime première catégorie cette année, son intention est clairement de s’attaquer par la suite à la durée des échelons et des jours de RTT

L’assemblée des personnels lui ont opposé un refus très net.

Nous l’avons prévenu qu’il venait de faire une déclaration de guerre aux salariés.

La mobilisation va donc continuer et s’amplifier jusqu’à l’abandon des attaques contre nos salaires et nos conditions de travail.

Une assemblée générale est prévue le jeudi 11 février à 14h30 devant l’accueil du CHGR pour déterminer les prochains moyens d’action.

Source/auteur : http://www.sudsantesociaux35.org/sp...

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article