Répression en Nouvelle Calédonie - Communiqué de presse de L’USTKE

Publié le par Carland

Incarcération de 6 syndicalistes de l’USTKE dont Gérard Jodar (président de l’USTKE) ce samedi 30 mai 2009 à Nouméa.
Les 22 autres militants détenus viennent d’être provisoirment libérés.

Nouméa le, 29 mai 2009 Communiqué de presse

L’USTKE, lors de son assemblée générale ce samedi 30 mai 2009, dénonce la décision de justice à l’origine de la détention provisoire de nos camarades, dont le président de notre organisation syndicale. Réaffirme son total soutien à nos camarades incarcérés ainsi qu’à leurs familles.

L’USTKE rappelle que toutes les pressions, interpellations et arrestations à l’encontre de nos responsables ne constitueront jamais une réponse à un conflit, que seul un protocole d’accord peut régler.

La mise en détention prolongée de syndicalistes constitue une entrave à la libre expression du droit syndical et au droit de grève. Ce qui est inacceptable et que nous n’accepterons jamais. Toutes ces agressions ne porteront jamais atteinte à la détermination de l’USTKE dans le combat juste qu’il mène aux côtés des travailleurs du Pays.

L’USTKE rappelle que sa mobilisation du jeudi 28 mai 2009, pour laquelle ont été jugés nos camarades, avait pour seul objectif de relancer les négociations afin d’aboutir à la résolution du conflit Aircal qui n’a que trop duré.

Constatant l’absence d’évolution dans ce dossier malgré la grève générale de jeudi dernier, l’interpellation et le maintien en détention prolongée de nos militants ce samedi 30 mai 2009, l’USTKE interpelle, le délégué du Gouvernement représentant l’Etat Français et la direction d’Air Calédonie sur leurs responsabilités dans le pourrissement du conflit et dans la dégradation du climat social dans notre Pays.

Tous les auteurs responsables de cette situation se trompent en pensant qu’une telle répression est de nature à paralyser notre organisation syndicale qui d’ores et déjà appelle toutes ses structures sur l’ensemble du Pays à se tenir mobiliser dans l’attente d’un appel qui sera lancé par le Bureau Confédéral de l’USTKE.

Le Bureau Confédéral

Publié dans Répression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article