Gironde.Deux enfants de 6 et 10 ans interpellés à la sortie de l'école

Publié le par Carland

Deux enfants, âgés de six et dix ans, soupçonnés de vol de vélos, ont été interpellés mardi à la sortie de l'école, à Floirac (Gironde), avant d'être emmenés au commissariat pour un interrogatoire. Une enquête interne a été ordonnée.

L'émotion était vive hier à Floirac, près de Bordeaux, après les révélations du quotidien Sud-Ouest sur l'interpellation de deux enfants de 6 et 10 ans devant l'école primaire Louis-Aragon, pour une affaire de vol de vélos. Mardi, deux véhicules de police et six fonctionnaires du commissariat voisin de Cenon ont été mobilisés pour interpeller à la sortie des cours les deux «délinquants présumés», suite à la plainte d'une mère disant avoir «reconnu des vélos - l'un dérobé la veille, l'autre disparu depuis deux ans - aux mains des deux garçonnets. Les deux enfants interpellés ont alors passé deux heures au commissariat. «Les mineurs ont été entendus (respectivement) une heure trente et deux heures» et un compte-rendu a été fait «à deux substituts du procureur», a précisé le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), Albert Doutre, qui «assume de bout en bout» cette intervention menée, selon lui, avec «tact et discernement».

Le directeur «scandalisé»

Au terme de l'audition, il s'est avéré que le plus jeune des mis en cause avait effectivement «emprunté», selon ses dires, le vélo disparu la veille, alors que «l'enquête se poursuit» pour déterminer à qui appartient le second, a précisé le responsable policier. Reste que les méthodes employées par les policiers ont provoqué l'indignation de parents et d'enseignants. «Je trouve scandaleux un tel déploiement de force pour des gamins et un vol de vélos!» a déclaré le directeur de l'école, Olivier Billand, qui a été prévenu par «une collègue». De son côté, la mère d'un des enfants interpellés, a indiqué que c'est «par la maîtresse du petit frère qui ne voyait pas son grand frère venir le récupérer» qu'elle a su que son fils avait été arrêté. «Je suis choquée qu'ils viennent chercher des gamins à la sortie de l'école devant tous leurs camarades», a-t-elle ajouté. Alors que l'embarras était visible côté policier, la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a demandé l'ouverture d'une enquête interne. Disant «s'interroger» sur ces arrestations, le ministre de l'Education Xavier Darcos a fait savoir qu'il «prendra connaissance avec attention» des conclusions de cette enquête interne. Pour lui, «les faits impliquant des mineurs de cet âge appellent des réponses proportionnées et doivent tenir compte de la responsabilité des familles». Le SNUipp-FSU, principal syndicat d'enseignants du primaire, a jugé «choquante et démesurée» cette interpellation.



Source : http://letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/gironde-deux-enfants-interpelles-a-la-sortie-de-l-ecole-video-22-05-2009-389771.php


Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article