100 emplois en moins au CHU Brest... Combien à Carhaix ?

Publié le par Carland

En 2008, le déficit budgétaire du CHU a été de 9,2M€. Le directeur Bernard Duponta présenté hier un plan de retour à l'équilibre,grâce à une réorganisationdes serviceset à un moindre recrutement.

L'année dernière, seulement quatre CHRU en France présentaient encore des comptes en équilibre, voire en excédent pour les meilleurs élèves (Angers et surtout Poitiers). Le CHU de Brest est en déficit depuis 2006 et a dû faire appel à l'emprunt de 9M€ sur dix ans en 2008. Une somme qui représente 2,5% de son budget, contre 6,5% pour le plus mauvais élève qui est Lyon. «Brest a la chance de n'être pas très endetté, mais on ne peut continuer comme cela. Avec la stagnation de l'activité et l'augmentation des charges, le risque est un déficit de 13M€ fin 2009», explique le directeur du CHU. Chaque établissement a l'obligation de préparer un plan de retour à l'équilibre. Celui de Brest a été adopté jeudi à la majorité par le conseil d'administration, les syndicats ayant voté contre. La commission médicale d'établissement a voté ce plan à l'unanimité avec «gravité et responsabilité». Face à une activité qui marque le pas voire diminue, comme dans d'autres établissements publics ou privés de Bretagne, le CHU doit trouver d'autres leviers pour réduire son déficit. «Le directeur de l'ARH, Antoine Perrin, a fait état d'une situation contrastée, tous les établissements ne voient pas leur activité diminuer. On ne peut donc pas conclure que cela est lié à la crise qui inciterait les usagers à différer des soins».

Soixante à cent postes en moins

Le plan de retour à l'équilibre passe par le non-remplacement d'une partie des 300 départs naturels annuels, à hauteur d'une centaine, au mieux 60 postes. En équivalents temps plein, le CHU emploie 4.306 agents et 522médecins. «Mais nous allons aussi réorganiser les services pour gagner en efficacité, on ne peut pas régler ce déficit uniquement en serrant la vis sur les dépenses». Le plan de retour à l'équilibre prend aussi en compte la fusion avec Carhaix dont le déficit a été effacé par l'ARH. La réorganisation des services sera inscrite dans le projet médical en préparation pour Brest et Carhaix qui sera rendu à l'automne 2009. «En réunissant de petits services de chirurgie, par exemple, on peut optimiser les charges en personnel. Ce n'est qu'un exemple, la réflexion sur le projet médical vient juste de débuter».

Un intéressement de 5%

Mesure originale exhumée du plan Juppé, les 13 chefs de pôle du CHU vont pouvoir bénéficier d'un intéressement sur les activités excédentaires à hauteur de 5%. Avec cette somme, ils pourront engager des dépenses ponctuelles pour conforter leur pôle. En revanche, les unités déficitaires s'engagent à réduire leur déficit de 25% pour fin 2009 en diminuant les postes médicaux et non médicaux. «Mais toutes nos activités seront maintenues, parce que nous avons une mission de service public». La diminution des emplois de direction est aussi à l'ordre du jour. L'objectif est de limiter le déficit à 6,3M€ en 2009 et d'arriver à l'équilibre au bout de quatre ans.

• Catherine Le Guen


Source : http://letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/index_ville.php

Publié dans Hôpital de Carhaix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article