CARHAIX : L’IME de Kerempuil doit garder ses enseignants

Publié le par Carland

Communiqué du NPA Kreiz Breizh


Le NPA dénonce les mesures de carte scolaire prises par l’Inspection Académique qui avec plus de 61 fermetures de postes pour 35 ouvertures sur le département participent de la politique de démantèlement de l’Éducation Nationale. Si le ministre Darcos parvient à imposer au Finistère la récupération d’une vingtaine de postes d’enseignants, il le fera au détriment des conditions de scolarité des enfants et des conditions de travail de leurs professeurs. Il le fera aussi au détriment de la scolarité des jeunes en situation de handicap puisque, malgré des effectifs constants d’une année sur l’autre, l’IME de Kerampuil à Carhaix (comme celui de Saint Martin des Champs) se voit menacé d’une suppression de poste d’instituteur. Alors que ces établissements accueillent les jeunes jusqu’à 20 ans, c’est au nom de la limite légale de l’obligation scolaire à 16 ans que sont justifiées ces suppressions ! Autrement dit, un jeune handicapé, ne mérite plus d’être scolarisé au-delà de 16 ans dans un établissement public parce que cela coûte trop cher !

Le NPA considère que cet argument insupportable est en fait discriminatoire à l’encontre de personnes déjà très en difficulté et exige le maintien de tous les postes d’enseignants dans les structures de l’Éducation Spécialisée. Dans l’Éducation comme dans la santé, le désengagement de l’État se renforce de jour en jour et met en péril l’avenir des services publics. C’est cette politique qu’il nous faut refuser tous ensemble !

Matthieu Guillemot porte parole du NPA Kreiz Breizh

Publié dans Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article