Liberté syndicale : un postier sanctionné pour une prise de parole

Publié le par Carland

Un permanent du syndicat SUD PTT Postaux Paris va passer en conseil le 28 février prochain parce qu’il a fait une prise de parole sur un centre postal.


Les faits : sébastien, permanent à SUD PTT Postaux Paris a fait une prise de parole le 28 septembre dernier, conjointement avec des militant-e-s locaux-ales CGT sur le centre de distribution du 11ème arrondissement de Paris. Le but de cette prise de parole était d’informer les factrices et facteurs de Paris 11 qu’un de leur collègues (après un conseil de discipline la veille) était injustement licencié alors qu’il était en accident de travail.

Le résultat a été une cinquantaine d’avertissements pour les factrices et facteurs du centre, trois blâmes pour les militants locaux et un conseil de discipline pour le permanent SUD. Il risque 1 mois et demi d’exclusion.


Il avait déjà été suspendu 2 mois l’année dernière, pour sanctionner son activisme syndical.

C’est la première fois qu’une direction de La Poste, en l’occurence la DOTC Paris Sud, sanctionne un permanent syndical pour une prise de parole. Nous ne pouvons l’accepter.

A chaque militant-e syndicale sanctionné-e, c’est la liberté syndicale et les droits des travailleur-euse-s qui reculent. Ne les laissons pas faire !

Signez et faites signer massivement la pétition contre la répression anti-syndicale initiée par les syndicats postaux parisiens CGT, SUD et FO en cliquant sur ce lien

 

Source : http://www.ac.eu.org/spip.php?article1865

Publié dans Luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article