Martinique : 9 février, un mouvement encore plus puissant !

Publié le par Carland


25 000 manifestants dans les rues de Fort-de-France et des centaines sur les routes et au bourg du Lorrain.Une marée rouge a sillonné le les quartiers de sainte Thérèse et de Volga Plage pour retrouver vers 14 heures les quelques milliers de manifestants attendant sur le Boulevard Général de Gaulle. Tous se sont ensuite rendus à l’avenue de la Liberté, face à la préfecture où la délégation collectif du 5 février devait être reçus à 15 heures.

« Ils ont refusé de poursuivre les négociations samedi et dimanche, et les ont renvoyées à lundi après-midi. Ils croyaient nous fatiguer, ils se sont trompés, nous sommes encore plus nombreux que le jeudi 5, encore plus déterminés, encore plus forts parce que d’autres nous ont rejoints, comme les lycéens, comme les agriculteurs, comme les transporteurs… ». Cet extrait de l’intervention de Philippe Pierre-Charles en dit long sur la puissance de la mobilisation de ce lundi 9 février.

Le dynamisme de la manifestation après un parcours de huit kilomètres sous un soleil caniculaire montre bien qu’il ne s’agit pas d’une saute d’humeur mais d’une vague de fond galvanisée sans doute par l’arrogance imbécile du secrétaire d’Etat aux colonies.

Autre événement de la journée, la prise de position officielle de l’association des maires de la Martinique qui, par la voix de son président M. Occolier affirme son soutien au collectif qui se bat contre la vie chère. L'association des maires décide la fermeture de tous les services administratifs à l'exception des urgences. A la suite d'exactions et d'incivilités graves" commises sur des stations, les gérants ont décidé la fermeture de tous les points de vente de l’île en signe de protestation, et ceci en dépit des réquisitions du préfet.

 

Source : npa2009.org

Publié dans Luttes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article