Communiqué du NPA 56

Publié le par Carland

Le Nouveau Parti Anticapitaliste dans le Morbihan soutient la lutte des travailleurs de la SBFM pour la sauvegarde de l'emploi et de l'outil de travail.

Par leur mobilisation tenace et le soutien massif de la population, les salariés de la SBFM ont obtenu du tribunal de Lyon la prolongation de l'activité de leur entreprise. Le plan de redressement se poursuit jusqu'au 10 mars, date d'une nouvelle audience. Entre temps, la justice ordonne un audit financier pour déterminer "l'éligibilité de la SBFM aux aides prévues par le fonds de redressement de l'automobile". Un zèle de précautions tout à fait dilatoire alors que la totalité de la production de l'entreprise est dévolue à la sous-traitance de pièces pour l'industrie automobile. Le fait que Renault et PSA soient tenus de garantir la trésorerie de la fonderie en apporte la démonstration.

Les travailleurs de la SBFM, réunis à midi en assemblée générale, ont exprimé leur inquiétude face à l'absence de décision relative à l'investissement. Par la voix de leur délégué CGT, ils ont réaffirmé leur vigilance :"Nous n'accepterons pas un seul licenciement, quel que soit l'actionnaire. Nous ne tolérerons pas davantage que d'éventuelles aides publiques soient conditionnées à une réduction des effectifs."

Le NPA du Morbihan rejoint le combat des salariés de la SBFM : les travailleurs n'ont pas à payer la facture d'une gestion désastreuse sur laquelle ils n'ont pu exercer aucun contrôle.

Source : http://www.npa2009.org/content/communiqu%C3%A9-du-npa-56
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article