Hôpital bombardé à Gaza : des patients et du personnel médical en danger selon le CICR

Publié le par Carland

Une centaine de patients et de personnel médical sont en danger dans l’hôpital Al-Quds de Gaza, en feu jeudi après un bombardement de l’armée israélienne, a déclaré dans un communiqué le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

"L’hôpital a essuyé au moins un tir direct ce (jeudi) matin (...). Le second étage a pris feu immédiatement", a précisé Bashar Morad, directeur des services d’urgence du Croissant-Rouge palestinien.

"Tous les patients ont été transportés dans la panique au rez-de-chaussée", a-t-il expliqué. La pharmacie de l’hôpital a également été endommagée tandis que des camions de pompiers se précipitaient sur les lieux pour tenter de contenir l’incendie provoqué par des "obus au phosphore", selon des responsables de l’hôpital.

"Les Israéliens bombardent et attaquent partout autour de l’hôpital. On ne peut pas sortir, il y a le feu, on est prisonniers à l’intérieur, l’eau a été coupée", a déclaré un médecin français joint par téléphone depuis Paris.

"La pharmacie au deuxième étage où je me trouve s’est effondrée, ainsi que toute une aile d’un autre bâtiment, avec un mouvement de panique de gens qui étaient dans l’hôpital, notamment les malades, leurs familles, parce que le bâtiment a commencé à prendre feu. Là, je ne vous raconte pas l’horreur", a ajouté ce médecin.

"C’est inacceptable que des blessés soignés dans un hôpital soient mis en danger", a dénoncé le président du CICR, Jakob Kellenberger, qui vient de faire une visite de trois jours à Gaza et en Israël au cours de laquelle il a insisté sur l’obligation des belligérants d’épargner les civils et de protéger le personnel médical.

Pourtant, "plusieurs infrastructures d’aide médicale et humanitaire ont été bombardées en raison de l’intensification des combats à Gaza" jeudi, a souligné le CICR dans son communiqué.

"Un des deux entrepôts de la Croix-Rouge palestinienne à Gaza a été bombardé ce (jeudi) matin et s’est embrasé", a déclaré le CICR en soulignant qu’il était "plein de matériel de secours".

"Ces récents événement sont particulièrement alarmants alors que les hôpitaux de Gaza sont déjà submergés et que le nombre de victimes augmente", a conclu l’organisation basée à Genève.

Source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article78120

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article