Le Dal investit un gymnase parisien et demande "asile" à Bertrand Delanoë

Publié le par Carland

L'association Droit au Logement (Dal) a investi ce matin avec 80 à 100 mal-logés le gymnase municipal Saint-Merri, dans le IVe arrondissement de Paris, en demandant l'"asile" au maire Bertrand Delanoë (PS) pendant la vague de froid.


"Nous demandons asile au maire de Paris pendant la vague de froid, de la même manière que des gymnases sont mis à disposition des sans-abri", a déclaré le porte-parole du Dal, Jean-Baptiste Eyraud. "S'il y a un redoux, nous laisserons les lieux", a-t-il ajouté, en soulignant être en contact avec le cabinet du maire de Paris.

Des revendications tournées vers l'Etat

"Nos revendications sont tournées vers l'Etat: nous demandons le relogement des 233 familles de la rue de la Banque, la mise en place de solutions pour les 8.000 prioritaires du droit au logement opposable et les sans-abri. Et bien sûr le retrait de la loi Boutin" sur le logement, a expliqué M. Eyraud.

Un gymanse déjà occupé en 2008

L'association s'était déjà installée dans ce gymnase pendant quelques heures en février 2008. Aujourd'hui, les portes ont été bloquées avec de la corde.

Parmi les occupants, Marie-Paule Offredo, pré-retraitée de 57 ans, explique avoir été "licenciée, puis expulsée", tout en se sentant "représentative de la classe moyenne". "Le Dal, ce ne sont pas que des familles, il y a également de plus en plus de retraités et de jeunes seuls", a-t-elle ajouté.
Pour reloger les familles de la rue de la Banque
Droit au Logement entend obtenir le respect des engagements de l'Etat de reloger les 374 familles mal-logées qui avaient participé au campement de la rue de la Banque en 2007, en estimant que 233 familles restent sans logement.
Le ministère estime avoir tenu son engagement
Le ministère du Logement et de la Ville a affirmé hier dans un communiqué que l'Etat avait "tenu" cet "engagement", en évoquant notamment des "refus" de la part de familles. Hier, les militants du Dal ont été évacués par les forces de l'ordre du hall du Grand Hôtel, place de l'Opéra à Paris, après environ une heure d'occupation.

Source :

http://letelegramme.com/fil_region/index_fil_region.php?#


Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article