Santé : avec Sarko et Bachelot, rattrapons notre retard sur les USA !

Publié le par Carland

Une étude de la fondation privée de promotion de la santé, le Commonwealth Fund publiée le 13 novembre nous rappelle le délabrement du système de santé US. Ce n’est ni une nouveauté, ni une surprise. Cependant les chiffres sont consternants : 54% des malades chroniques ne se soignent pas ou reportent les soins à plus tard, parce qu’ils ne peuvent assumer le cout financier du traitement.

Même ceux qui ont une assurance (2sur5), on reportés des soins à cause de leurs prix. C’est dire que même assuré, la couverture des frais est si faible que certains sont dans l’impossibilité de faire face. Pour ceux qui n’ont pas d’assurance, ils sont 82% à retarder les soins ou l’achat de médicaments.

En France 23% de la population a déjà reporté des soins (7% aux Pays Bas).

C’est le système Américain que Sarko et Bachelot veulent pourtant imposer en France et en profiter pour liquider la Sécu. Depuis le temps que les assureurs privés bavent d’envie sur la cagnotte énorme que constitue le budget de la Sécu. Après les déremboursements, les franchises, le patron de la Sécu, dont on peut se demander pour qui il travaille (quoique poser la question, c’est y répondre) à proposé de transférer le financement des affections longue durée vers les complémentaires. Le gouvernement a reculé devant le tollé général… Jusqu'à quand ?

Les assurances complémentaires, elles, veulent l’accès aux données médicales de leurs clients au motif de l’efficacité bien sur. La réalité est plus sordide, il s’agit pour eux de trier les « bons » risques des « mauvais ».

La Sécu, les hôpitaux avec la loi HPST* de Bachelot. C’est la casse programmée de notre système de santé hérité du CNR que les multinationales de l’assurance et des cliniques privées organisent par l’intermédiaire de leur zélé valet Sarkozy.

LA SANTE N’EST PAS UNE MARCHANDISE ! EGALITE DE TOUS DANS L’ACCES AUX SOINS !

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article