Expulsion de Déborah (Vidéo)

Publié le par Carland

Retour sur une expulsion demandée... par une association d'aide aux sans abris !

L' association Nantaise "l'étape" vient en aide aux sans abris. Pourtant le 23 octobre soit quelques jours seulement avant la trève hivernale, le directeur de l'association a fait procéder a l'expulsion d'une des résidente. Malgré la médiation de militants du DAL et de Halem, rien n'y a fait Déborah a été expulsée...

Comment une association qui c'est donné comme rôle de venir en aide aux sans abris peut elle en arriver a cette situation aberrante ? Les causes sont a rechercher dans la carence de l'Etat qui a abandonné une de ses missions naturelles, qui est d'assurer un toit a tous, mais qui dans la pratique délègue a des associations le soin de décider qui peut ou ne peut pas bénéficier de son aide. Pas question pour moi de poser la question de savoir qui a raison ou tort ! Chacun peut se faire sa propre idée en visionnant la vidéo.


Peu importe les raisons des dirigeants de "l'étape",
une expulsion n'est ni justifiable, ni acceptable !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Naimé m'a transmis des bonnes nouvelles venant de Déborah, le 1er novembre, disons que le pire s'éloigne ... et que ses démarches avancent à grand pas. Pour le reste, au vu de la crise systémique en cours, il est tant d'accentuer la guerre à la connerie, et ne pas chercher d'autre joie que d'avoir bien agit, avec toute son humanité, sans avoir eu à en laisser des morceaux à quelques imbus de ses prérogatives que ce sois. <br /> <br /> En clair, si certains refusent de causer à la caméra, c'est à leur risque et péril, parce que derrière il y a un Homme qui s'enhardit face à ce qu'ils font, et que, tu l'as dit Mich, le plus brutal, c'est d'abord la réalité ...
Répondre
C
<br /> De filmer comme tu l'a fait, c'est juste un pied de nez a la peur de chacun de se retrouver dans la dèche. Ceux qui jugent, sont ceux qui en ont le plus peur !<br /> Comme toi j'ai eu des nouvelles de Deborah par Naïmé. Et ça ma fait plaisir de savoir que tant bien que mal, ça le faisait.<br /> <br /> Mich<br /> <br /> <br />
T
J'ai filmé en continu, et même ainsi y'en a qui diront que j'ai été trop favorable à Déborah. Je remarque que filmer des gens pas fiers de ce qu'ils font (huissier, flics, prof d'université, étudiant UMPiste) m'exposent à leur hire : ils ne peuvent SE voir en face, comme ils dénient la REALITE, complexe et non manichéenne, qui les déstabilisent.<br /> <br /> Bref, content que l'image serve la lutte anti capitaliste, je filmerais chaque fois que du sens s'exprime, qu'un dissensus explose : la démocratioe (pouvoir au peuple) c'est le débat, la confrontation des points de vues ... Bye
Répondre
C
<br /> Salut Thierry,<br /> <br /> Les critiques ne feront rien à la chose. Le film que j'ai vu correspond a ce que Naïmé m'a rapporté le 24  de ce jeudi 23 octobre. Au contraire, avec les images et le son, c' est encore plus<br /> brutal.<br /> Si la réalité dérange certains, sans doute ont-ils du mal a se regarder dans la glace le matin.<br /> <br /> Il reste la vie : la vie c'est Deborah... Pas le patron de l'étape !<br /> <br /> PS : j'ai publié le post sur http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=676<br /> <br /> A plus, Mich<br /> <br /> <br /> <br /> <br />