Hervé EON jugé aujourd'hui

Publié le par Carland

Si Sarkosy peut traiter quelqu'un de POV' CON, il n'en va pas de même pour les citoyens !



Ouest Farnce, Jeudi 23 octobre 2008

Un militant jugé à Laval pour offense au Président
Il avait brandi une pancarte « Casse toi pov'con », le 28 août, lors du passage de Nicolas Sarkozy à Laval. Il est jugé aujourd'hui.
Le 28 août, Nicolas Sarkozy est à Laval pour annoncer la mise en place du Revenu de solidarité active. Hervé Éon, militant PRS (Pour la République sociale), ancien conseiller général socialiste de Mayenne, se rend à bicyclette à la manifestation organisée contre le président de la République. Il tient sous sa veste une pancarte qui fait référence à l'injure présidentielle lancée lors du Salon de l'agriculture, à Paris.

Repéré, Hervé Éon est interpellé par deux policiers en civil. « Un policier me lâche un bras, je vois une voiture immatriculée 75, aux vitres fumées. Je sors mon carton et le brandis », raconte le militant. Ce jour-là, il n'ira pas à la manif, mais au poste de police, d'où il ressort avec une convocation à comparaître devant le tribunal, pour offense au président de la République.

Il raconte son histoire à ses amis, puis sur Internet. Un collectif d'organisations politiques, syndicales et citoyennes se met en place. Des autocollants se vendent comme des petits pains.

Une pétition de 3 900 signatures

Une pétition de soutien recueille 3 900 signatures. Hervé Éon se définit comme un « altersocialiste qui aime la provocation à condition qu'il y ait du fond ». Ses détracteurs le considèrent comme un anti-tout, antinucléaire, anti-OGM. Mais... pour les sans-papiers.

Ce jeudi, à 14 h, sa défense sera assurée par Me Dominique Noguères, avocate au Barreau de Paris, vice-présidente de la Ligue des Droits de l'homme. Jean-Luc Mélenchon, sénateur de l'Essonne et président de PRS, est cité comme témoin de moralité.


http://www.ouest-france.fr/Un-militant-juge-a-Laval-pour-offense-au-President/re/actuDet/actu_3631-728319------_actu.html

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article